Gaetano Manfredonia et l’Histoire Mondiale de l’Anarchie

image

Mercredi 27 avril à 18h30 avait lieu, à l’école Molière de Montluçon, la venue de Gaetano Manfredonia pour nous parler de son livre « L’Histoire Mondiale de l’Anarchie« . Gaetano est un historien spécialiste de l’Anarchie en France et en Italie.

Cette invitation se fit par l’intermédiaire de Thierry Sassi, liaison de la Fédération Anarchiste de l’Allier et du cercle de la pensée Exedra Réflexion.

Guillaume Martinez, (président ?) de Exedra Réflexion, précise que les réunions ont lieu le 2eme mardi de chaque mois et que les conférences ont lieu les 4eme mercredi.

Une cinquantaine de personnes étaient présentes. Du novice en question d’Anarchie, aux érudits du sujet, de fidèles Communistes ou trotskistes aux représentants de la Fédération Anarchiste (dont Anar 23 qui avait une table de presse et le fameux Creuse Citron que vous pouvez vous procurer à prix libre au Talon d’Achille) et bien sûr mezigue bien accompagné pour vous parler de cette belle soirée.

image

Gaetano commence par nous expliquer la genèse de son livre. Au départ c’est une commande de ARTE pour en faire un produits dérivé de 2 films prévus sur le sujet qui doivent passer prochainement. Finalement, vu la beauté du livre, il en devient l’article principal et les films en sont les dérivés.

S’ensuit un débat sur les origines supposées du drapeau noir. Gaetano explique qu’en Italie, par exemple mais pas seulement, le drapeau anarchiste est toujours rouge. C’est principalement en France que s’est faite la distinction. Un besoin de se démarquer. Si l’origine des mouvements anarchistes sont clairement la France et l’Angleterre, l’Anarchie s’est développée au contact de la révolution industrielle un peu partout dans le monde mais s’est plutôt bien implantée en Italie et en Espagne où elle est toujours forte alors qu’en France, elle souffre de ses nombreuses prises de positions différentes qui ont fait que le mouvement s’est éclaté en différents courants.

Il nous invite à lire le livre de Maurice Dommanget : L’Histoire du Drapeau Rouge.

Il insiste sur le fait que pour se dire anarchiste on n’a pas besoin de programme ni de petit drapeau. il suffit que les hommes aient conscience de leur possibilité d’émancipation.

Il ne dira rien sur les possibles erreurs des anarchistes en Espagne mais Mr Martinez se revendique clairement d’ascendance anarchiste et se rappelle son enfance entre 1936 et 1939 dans un milieu où il faisait bon vivre avec des gens plein de compréhension. Il revendiquera toutefois à plusieurs reprises que Exedra Réflexion est avant tout un débat d’idées autour de la pensée et non sur la politique. Et que la libre pensée anarchiste faisait partir de ce débat d’idées même si le fait même de parler d’Anarchie a quand même une connotation politique. Précision qui a fait beaucoup sourire les anarchistes présents, vous vous en doutez bien et ça a bien agacé Antoine le spécialiste de la philosophie, qui l’a fait savoir.

Suite à son exposé Gaetano s’est livré au jeu des questions réponses de l’assemblée. Très peu de personnes de cette assemblée avaient une quelconque vision de ce que pouvait être la pensée anarchiste à part bien sûr la vision de nos médias dominants qui expliquent à longueur de temps que l’anarchie c’est le bordel, le désordre etc. Ce à quoi Gaetano a répondu la célèbre citation de Proudhon et Reclus : l’anarchie est la plus haute expression de l’ordre. Et on n’a pas besoin ni d’état ni d’église pour vivre, les deux étant symbole d’oppression.

Pour ma part, j’ai évidemment trouvé ce débat fort intéressant qui nous change de tous ces débats étatiques qui ne pensent qu’à reprendre le pouvoir aux autres.

J’en ai profité pour acquérir un livre de l’Atelier de Création Libertaire : Révoltez vous ! Répertoire non-exhaustif des idées, des pratiques et des revendications anarchistes.

Pour celles et ceux qui ne le savent encore pas, nous avons ouvert une bibliothèque participative au Maquisard, ancien café de la gare de Doyet. Nous avons pu le faire grâce à une impressionnante donation d’Henri Terrenoire libre penseur anarchiste de l’Allier. Nous avions prévu de le faire venir mais malheureusement il nous a quitté il y a quelques jours dans sa 94 éme année. Nous ne manquerons pas, prochainement, de lui rendre un hommage.

Alain

Une réflexion au sujet de « Gaetano Manfredonia et l’Histoire Mondiale de l’Anarchie »

  1. greg

    Bon article, toutefois une remarque, le mouvement anarchiste est tout aussi éclaté en France qu’en Italie. Preuve que l’éclatement n’empêche pas la massification.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *