Catalunya anarquista o revolució llibertària

Mort au nationalisme. Ni drapeaux, ni frontières.

Je me suis déjà exprimé sur la crise catalane mais je suis bien obligé d’y revenir tant ce que je peux lire m’horripile par instant.

Que se passe-t-il donc en Catalogne ? Un mouvement comparable à ce qu’il s’est passé en 1936 ?

SUREMENT PAS !

En 36, c’était un véritable mouvement d’émancipation et qui ne se limitait pas à la Catalogne. On parle tout le temps des républicains espagnols mais il faut se rappeler aussi, qu’à cette époque, le mouvement anarchiste était important. La CNT (Confédération National du Travail) et la FAI (Fédération Anarchiste Ibérique) comptait 1 800 000 membres. Une de leur grosse erreur de l’époque c’est d’avoir quelques bureaucrates qui ont décidé de participer au gouvernement. La seconde, est d’avoir fait confiance au PCE (Parti Communiste Espagnol) qui lui refilait les armes pourries pour se battre à Saragosse notamment. Ensuite, à Madrid, nous savons ce qu’il s’est passé pour Durruti.

Dans quelques jours, ce sera, d’ailleurs, le 81ème anniversaire de son assassinat.

Lorsque la colonne Durruti libérait les villages espagnols, catalans ou pas, elle pratiquait la révolution sociale en même temps, selon les principes du théoricien anarchiste Kropotkine, développés dans « La conquête du pain ». Elle redistribuait les terres équitablement et avait supprimé la monnaie.

POURQUOI ?

Parce que l’argent est le symbole même de la monétisation du travail et donc du salariat.

Durruti avait bien assimilé ce principe de l’abolition du salariat. « Chacun travaille selon ses capacités et consomme selon ses besoins ».

Aujourd’hui, les « gauchistes de tout bord » s’entredéchirent sur la conduite à tenir. J’ai lu encore ces derniers jours, une publication de Révolution Permanente (NPA), s’attaquant à une publication de LO sur le fait que LO serait contre l’indépendance et donc pro État espagnol et donc « pro-franquiste »… j’attends avec impatience la réponse de LO.

Peut-on être pour cette fabuleuse indépendance ?

On pourrait dire que oui, effectivement. J’ai lu de part et d’autre, des trucs intéressants… mais tellement peu réfléchis.

J’ai même lu un texte récemment d’un trotskiste-hamoniste (si, si, ça existe), j’ai failli m’étrangler.

Ce mouvement est, au départ, tout sauf un mouvement émancipateur. Il n’a pas été construit par le peuple, pour le peuple. Il a été construit par les nantis catalans pour faire encore plus de profits qu’ils ne peuvent en faire déjà actuellement.

Puigdemont n’est pas un émancipateur du peuple.

Qui peut le croire ???? D’ailleurs il est déjà en train de le prouver en demandant l’asile politique à la Belgique.

La Catalogne est l’une des provinces les plus riches d’Espagne et en a marre de contribuer, un tant soit peu, au partage avec les autres. Il se passe à peu près la même chose en Belgique entre les Wallons et les Flamands. En voulant le séparatisme, c’est l’augmentation de leurs parts de gâteau qu’ils souhaitent, rien d’autre !

Quid du souhait du Peuple ?

Vous pensez réellement qu’ils s’en soucient ? Vous pensez réellement que la condition des travailleurs va s’améliorer ? Sans rire ?

Les Mossos, vous savez la police catalane, c’est elle qui vidait les squats anarchistes pendant l’opération Pandora… parce que c’est comme ça ! Les flics servent le pouvoir et le pouvoir en Catalogne est tout sauf près du Peuple.

Par contre, il se sert du Peuple pour arriver à ses fins. Et demain, s’il y a une répression sanglante, c’est le Peuple qui trinquera encore, et toujours.

En ce moment des milices espagnolistes, franquistes, nationalistes (espagnoles ou catalanes) se forment.

Non ! La soi-disant demande d’émancipation de la Catalogne n’est pas bonne pour le Peuple parce qu’elle ne sera jamais une émancipation du Peuple mais seulement la construction d’un autre État avec les mêmes règles que tous les États : des gouvernants, des flics et des militaires pour aider les gouvernants et des gouvernés qui continueront à trainer leur misère.

Malheureusement, mêmes chez certains anarchistes ce n’est pas suffisamment clair.

Alors je le dis, je le redis et je le répète :

NI ESPAGNOLISTES, NI CATALANISTES !

NI ÉTATS, NI PATRONS ! NI DIEUX, NI MAITRES !

DÉFINITIVEMENT INTERNATIONALISTE !!!

 

Vous pouvez lire aussi, des points de vues très proches des miens :

Catalogne : un point de vue libertaire

Le blog de Floréal

Alternative Libertaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *